Les concerts


IMG/mp3/C_est_l_heure_exquise-Roger_Steptoe.mp3
Vous écoutez : C_est_l_heure_exquise-Roger_Steptoe.mp3

L’Ensemble HOPE propose plusieurs formules de concerts. Le répertoire est résolument contemporain, fait de pièces spécifiquement écrites par des compositeurs vivants, pour la nomenclature des différentes formules. Cependant en fonction des lieux et des festivals, un répertoire de pièces classiques et de musiques Française du XXème siècle est disponible.


Différentes formules disponibles.

- Concert “ Duopus” Titanium Euphone et Cristal basse.

Oeuvres originales écrites pour deux Cristals, Adamicova, Steptoe, Delcourt, Bousquet, Millon, et adaptations de pièces classiques.

  • Fréderic Bousquet : Titanium Euphone.
  • Marc Antoine Millon : Cristal Basse.


- Concert “Tryptique” Titanium Euphone, Cristal basse et Voix de soprano.

Un voyage musical dans le temps, du XIIème au XXIème siècles
Deux instruments aux sonorités envoûtantes, espaces sonores inouïs exaltés par la voix de Maelle Vivarès.
Rares sont les instrumentistes qui se consacrent l’art de ces instruments. L’ensemble HOPE est mû avant tout par son goût pour la création musicale contemporaine. Pour ce concert, il propose un répertoire formé de pièces originales, intercalées entre des pièces classiques et populaires adaptées pour la formation.

Œuvres de Giner, Steptoe, Hasler, Dazzi, Bousquet, Millon, De Falla, Satie, Purcell, Haendel, Bach...

  • Fréderic Bousquet : Titanium Euphone.
  • Marc Antoine Millon : Cristal Basse.
  • Maelle Vivares : soprano


- Concert “Chants de l’Âme” Titanium Euphone, Cristal basse et Quatuor Vocal Féminin.

Hope / Quatuor vocal Méliades.

 

Le sacré a engendré de hautes oeuvres et nourri de réelles terreurs. Nous en sommes les héritiers. Il disparaît sous l’éclairage scientifique et technique. Les mensonges du messianisme séculier favorisent le retour à un symbolisme immémorial tourné vers la nature et le cosmos. S’il dépossède l’homme de sa suffisance et le met dans une disposition d’émerveillement, d’écoute et de réceptivité, alors on peut se réjouir du retour au sacré. Le XXI& siècle pourrait bien être la source de brillantes réalisations.

Les deux ensembles partagent avant tout la passion de la création, des voyages sur les sentiers singuliers et créent depuis plusieurs années des musiques écrites spécifiquement pour leurs formations. Ils se produisent régulièrement en France et à l’étranger. Ce projet s’articule autour de quatre créations de quatre compositeurs qui font le choix de « textes sacrés » pouvant provenir de toutes origines. Composition articulée autour du quatuor vocal féminin, du Titanium Euphone et du Cristal Baschet Basse, ouvrant ainsi un champ compositionnel peu usité.

The Sphere – Thierry Machuel

Noche oscura – Gualtiero Dazzi
Bardo-Thôdol, voyage des morts tibétains – Pascal Zavaro
Transfiguration – Alain Labarsouque

Song of the Soul – Kim Arnesen

 

Ensemble Hope
Marc-Antoine Millon (Cristal Baschet Basse)
Frédéric Bousquet (Titanium Euphone)

Quatuor Vocal Méliades

Anaïs Vintour (soprano), Delphine Cadet (soprano), Marion Delcourt (mezzo-soprano) Corinne Bahuaud (mezzo-soprano)

 

- Concert “L’École Buissonnière” Titanium Euphone, Cristal basse, soprano et percussions.

Escapade, promenade, rêveries poétiques le long des chemins qui serpentent, là, juste derrière l’école, Lyne Froissart (1955-2008)
nous livre une suite de poèmes épiques où chaque rencontre botanique chaque observation donnent lieu à réflexion, méditation, étonnement, et deviennent un support à l’âme du promeneur.

Le Frêne, le Chêne, la Fougère, l’Églantier, le Houx, la Ronce prennent vie et gribouillent nos certitudes.
Écriture libre, strophes hétérométriques invention de mots, allitérations, elle crée un espace sonore en résonnance avec la nature.
Son écriture est un espace de liberté où la parole n’est pas réduite à une réponse, mais à un acte de création.

Six compositeurs ont écrit sur les poèmes de Lyne Froissart :
Alain Voirpy, Alain Labarsouque, Bruno Giner, Emmanuel Séjourné, Marc Antoine Millon, Frédéric Bousquet.

  • Maëlle Vivares : Soprano.
  • Laurence Chave : percussions et structures sonores.
  • Frédéric Bousquet : Titanium Euphone
  • Marc Antoine Millon : Cristal Basse


- Concert “Anamorphose” Titanium Euphone, Cristal basse et Electroniques.

- Repérage, captation et collectage de sources sonores naturelles ou industrielles appartenant désormais au « Patrimoine Sonore » d’un lieu typique, d’une cité, d’un complexe industriel, voire à la littérature, etc.

- Analyse du spectre sonore des échantillons, analyse harmonique, rythmique, morphique, au moyen des outils informatiques. Isolation des partiels.

- Processus anamorphique, de transformation, de déformation, de séquençage du spectre sonore.

- Composition : à la fois savante et improvisée.

Utilisant les fichiers obtenus suite aux processus de transformation, soit comme une trame ou une architecture de base, soit comme objets sonores.

Utilisant le parc instrumentale acoustique de l’ensemble et les modules électroacoustiques des différents compositeurs invités.

 Ces créations seront données en concert en multidiffusion de type 5.1, dans des salles de concert, mais aussi dans des espaces acoustiques particuliers, tels que des grottes, des granges, des églises, des bordures de plan d’eau, des musées.

  • Frédéric Bousquet : Titanium Euphone, structure multitimbrale
  • Marc Antoine Millon : Cristal Basse, structure multitimbrale
  • Mike Sheridan : electroniques
  • David Mascunan : diffusion 5.1


- Concert “Esquisses Végétales” Titanium Euphone, Cristal basse et Piano.

L’oeuvre est construite à partir d’improvisations thématiques inspirées du lieu exceptionnel qu’est le « jardin des sons » de la Fondation La Borie en Limousin.
Elle décline des tableaux à géométrie variable, sur différents plans. Elle propose un voyage à la fois paysager, extérieur, mais aussi intérieur, émotionnel.
Les différentes pièces qui résultent de ce travail portent les noms de « labyrinthe » « cinq Gradients » « Chemin d’eau » etc.

La diffusion du concert est assurée en 5.1 par David Mascunan.

En développant la création au travers du procédé 5.1, la composition revêt tour à tour une dimension ample et croisée, de même qu’elle pose et met en lumière les multiples micro mouvements, proposant un ambitus dynamique. Pour autant, la sonorisation participe de ce confort d’écoute, rendant possible le moindre détail.

Sans tomber dans les travers d’effets cinématographiques, le 5.1 contribue à immerger l’auditeur spectateur dans une sphère sonore non statique. Les mouvements de chaque interprète sont spatialisés, rendant leurs gestes, chorégraphiés, mobiles.

  • Frédéric Bousquet : Titanium Euphone.
  • Marc Antoine Millon : Cristal Basse.
  • Sae-Jung Kim : Piano, Piano préparé.
  • David Mascunan : diffusion 5.1



© Ensemble Hope